toutes les aides pour l'installation d'un poêle à bois

Quelles aides pour l’installation d’un poêle à bois?

Vous êtes lassé de payer des factures de chauffage toujours plus chères ? Alors faites le choix d’un poêle à bois ! Il offre une multitude d’avantages : à la fois économique et écologique, il procure une chaleur incomparable. Voici la liste des aides disponibles pour l’installation d’un poêle à bois :

Le Crédit d’Impôt à la Transition Energétique pour faire baisser le prix du poêle à bois

Le Crédit d’Impôt est sans doute l’aide fiscale la plus connue. En effet, il concerne de nombreux travaux de rénovation visant à baisser la consommation énergétique. Aujourd’hui, le Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique s’élève à 30% du montant de l’équipement, hors pose. Un plafond est tout de même établi, ainsi les travaux qui dépassent ce plafond ne seront pas comptabilisés dans le calcul du Crédit d’Impôt. Ce plafond est de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple.

Pour obtenir le CITE, il est nécessaire que le poêle à bois soit :

– labellisé Flamme Verte,

– installé par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE),

– situé dans la résidence principale du foyer fiscal, résidence qui elle, doit être achevée depuis plus de 2 ans.

Le CITE se terminera fin 2018 et sera transformé sous forme de prime dès 2019. Ainsi, il sera possible de bénéficier de l’aide dès les travaux achevés.

L’éco-prêt à taux Zéro pour financer le poêle à bois plus aisément

L’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ) est un prêt qui permet de faciliter le financement de travaux de rénovation énergétique. Le montant maximal du prêt est de 30 000 €, celui-ci dépend notamment du nombre de travaux entrepris. Ce prêt peut être remboursé durant un maximum de 15 ans pour les travaux les plus lourds. Pour avoir accès à ce prêt, il est nécessaire que :

– le logement soit construit avant le 1er janvier 1990,

– le logement soit la résidence principale,

– les travaux soient réalisés par une entreprise RGE.

 

Le taux de TVA réduit à 5,5% pour réduire le prix du poêle à bois

Le taux de TVA est actuellement réduit à 5,5% pour les appareils de chauffage au bois lorsqu’ils sont compris dans les travaux de rénovation énergétique réalisées par une entreprise habilitée. Pour en bénéficier, il faut que :

– le logement soit construit depuis plus de deux ans,

– le logement soit la résidence principale ou secondaire,

– les travaux et les équipements soient facturés par une entreprise. Il n’est pas possible de bénéficier d’un taux à 5,5% en achetant soi-même l’équipement et de le faire ensuite poser par une entreprise.

 

Les aides “Habiter Mieux” de l’ANAH pour économiser en faisant le choix du chauffage au bois

Pour les ménages à revenus modestes, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) octroie des aides afin que ceux-ci puissent bénéficier de travaux d’économies pour réduire leurs factures d’énergie. Cette aide prend en considération les revenus fiscaux et n’est pas un droit, la décision est prise au niveau local. Pour en faire la demande, il faut que :

– le logement date d’au moins 15 ans,

– le logement soit la résidence principale,

– l’habitation n’ait pas bénéficié d’autres financements de l’Etat durant les 5 dernières années.

Le montant de ces aides dépend des ressources du foyer ainsi que des travaux envisagés.

 

Les aides locales pour faciliter l’installation du poêle à bois

En France, de nombreuses aides locales (régionales, départementales ou communales) sont disponibles afin de favoriser les énergies renouvelables. Pour prendre connaissance des aides locales, il vous suffit de vous rendre sur le site de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (ANIL) et de sélectionner votre département.

 

Que faire pour continuer à économiser en énergie après l’installation du poêle à bois ?

En ayant choisi le bois de chauffage, vous avez fait le choix de l’énergie la moins chère pour se chauffer. Et même une fois le poêle ou insert à bois installé, il est possible de continuer à faire des économies.  

Du bois de chauffage sec pour faire des économies

Après avoir fait l’acquisition d’un poêle à bois performant, il est important d’utiliser du bois de qualité, c’est-à-dire du bois de chauffage sec et adapté à l’appareil de chauffage. Pour exemple, les bûches de bois Woodstock sont séchées à moins de 20% d’humidité, leurs caractéristiques techniques leur confèrent un pouvoir calorifique bien supérieur et donc une consommation, pour le même nombre de calories produites, réduite. Ainsi, ces bûches de bois Woodstock permettent de réaliser une économie de 30% (par rapport à des bûches traditionnelles avec un taux d’humidité de 30%). De plus, elles sont prêtes à l’emploi : fendues, en grande partie écorcées et coupées en différentes tailles : 25cm, 30cm et 40cm.

 

Le chèque énergie pour réduire la facture de bois de chauffage

Afin de réduire la facture de bois de chauffage, il est possible d’utiliser le chèque énergie. Si vous y êtes éligible, vous le recevez directement par voie postale sans avoir besoin d’en faire la demande. Son montant, situé entre 48€ et 227€, peut être déduit de votre achat de bois de chauffage chez votre distributeur.

 

Pour prendre plus précisément connaissance de toutes ces aides et de leurs conditions, nous vous invitons à cliquer sur celles-ci :

Crédit d’Impôt à la Transition Energétique (CITE)

Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Taux de TVA à 5,5%

Subventions de l’ANAH

Aides locales