Maitriser son appareil de chauffage

Quelques conseils pour maîtriser votre chauffage au bois

Choix de l’appareil, réglages, type de combustible, entretien… Autant d’éléments qui peuvent influer sur le confort de votre habitat ! Voici quelques conseils pour vous aider à maitriser votre système de chauffage et son combustible bois 🙂

Conseil n°1 : un appareil adapté à votre mode de vie 

Un salon, un étage, des bureaux ou encore un grand espace ouvert, le choix de votre appareil de chauffage dépend de votre besoin (chauffage principal ou chauffage d’appoint) et de la surface à chauffer. Il est primordial de choisir un appareil correctement dimensionné. Poêle à bois, poêle à granulés (pellet), poêle de masse, insert ou encore chaudière, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pour vous aider à choisir au mieux votre mode de chauffage.

Retrouvez tous nos conseils pour choisir la puissance adéquate à vos besoins dans cet article « Puissance du poêle à bois : comment choisir ? ».

Conseil n°2 : un appareil dernière génération

Oui on sait, la récup’ c’est tendance mais en ce qui concerne une solution de chauffage, il vaut mieux privilégier le « neuf » et le « performant » plutôt que le poêle récupéré chez papi ou sur Leboncoin ! Pourquoi nous demanderez-vous ?  C’est une question de rendement et d’efficacité.

Les appareils dernière génération labellisés Flamme Verte ont des rendements supérieurs à 80%. Ils sont étanches et combinés avec un combustible de qualité, ils limitent l’émission de particules fines à l’intérieur de votre maison comme à l’extérieur.

Conseil N°3 : des arrivées d’air optimales

Pour qu’il y ait combustion, il faut de l’oxygène. C’est la règle de base du « triangle de feu » : combustible + oxygène (ou air comburant) + chaleur (énergie d’activation) = combustion. Sans oxygène, le feu meurt. Il est donc nécessaire que l’appareil de chauffage soit équipé d’arrivées d’air adéquates pour une combustion optimale.

Un appareil étanche couplé d’une arrivée d’air extérieure représente la meilleure configuration pour des combustions efficaces et performantes.

Conseil N°4 : un conduit de cheminée certifié

Une installation de chauffage ne se résume pas qu’à son appareil. Le conduit de cheminée est un élément à part entière de l’installation et sa mise en place doit être effectuée par un professionnel reconnu garant de l’environnement. Il doit également être certifié comme par exemple les conduits de cheminée Poujoulat.

Respecter le triptyque : conduit certifié + appareil dernière génération (Label flamme verte) + combustible de qualité (voir conseil N°5), c’est garantir des performances énergétiques optimales (rendement, tirage et évacuation).

Woodstock_triptyque

Conseil N°5 : Un bois de qualité

Tout comme une voiture essence ne roulera pas avec du diesel, approvisionner son appareil de chauffage avec un combustible adéquat de bonne qualité est gage de performance et de longévité pour votre appareil de chauffage.

« Le bois brûle, c’est ce qui compte » FAUX ! Les déchets de bois de chantier, les vieux meubles, les bois peints/vernis… sont à proscrire. Certes ils brûleront mais ils encrasseront également votre installation, la restitution de chaleur sera minime et les émanations peuvent être toxiques et polluantes.

Chauffer un espace nécessite un bois sec de qualité afin de vous garantir une restitution de chaleur effective (pouvoir calorifique du bois sec supérieur à du bois traditionnel/bois humide). Nous vous conseillons de lire notre article sur l’importance de chauffer son logement avec du bois sec.

Conseil N°6 : alimenter son appareil régulièrement

La manière dont vous approvisionner votre appareil de chauffage est importante. Voici les points d’attention à garder en tête lorsque vous alimenter votre poêle en bois :

  • La quantité : un foyer « heureux » est rempli au 2/3 de sa capacité. Il ne faut pas trop le charger mais il ne faut pas non plus le sous alimenter.
  • Le timing : vous pouvez recharger votre appareil lorsque qu’il y a un lit de braise visible dans votre foyer. Si vous voyez encore la bûche (ou les bûches), ne rechargez pas votre poêle. La combustion n’est pas terminée. À noter qu’un lit de braise restitue encore 33% de chaleur.

Lorsque vous rechargez votre appareil, ne tardez pas et ne laissez pas la porte ouverte trop longtemps. Nous vous conseillons de toujours préparez au préalable votre combustible à porter de main ainsi que vos accessoires (exemple : gant de protection). Faites également attention à ce que le bois ne rentre pas en contact avec la vitre ou les parois du foyer (bois calibré) afin d’éviter les dépôts et les traces noires.

Conseil N°7 : utiliser son appareil à sa puissance nominale

Pour le bon fonctionnement et la durée de vie de votre appareil de chauffage, il est nécessaire de l’utiliser à sa puissance nominale (puissance de votre appareil – elle est inscrite dans la notice de votre appareil). Il ne faut pas utiliser un appareil en sous régime ou en sur-régime, c’est pour cette raison qu’il est primordial de choisir un appareil correctement dimensionné (Conseil n°1).

Certaines personnes diminuent les arrivées d’air afin de prolonger un feu (ex : pendant la nuit ou une absence prolongée). Cette pratique présente des risques pour votre appareil et pour vous-même : augmentation de la pollution, encrassement de l’appareil et du conduit de fumée, formation de dépôts augmentant le risque de feu de cheminée.

Conseil N°8 : un entretien régulier et soigné

Pour qu’une installation dure dans le temps, il faut en prendre soin et cela passe par l’entretien ! Les réglementations en vigueur imposent un ramonage du conduit de fumée 2 fois par an pour les appareils à bois. Pour les appareils à granulés c’est un ramonage du conduit de fumée et de raccordement 2 fois par an également.

Nous conseillons de lire les notices des fabricants de votre appareil et de votre conduit. Vous y trouverez des recommandations d’entretien et de fonctionnement. Outre la réglementation qui est universelle, les recommandations ne sont jamais les mêmes d’un modèle à l’autre.

Une installation au top !

En respectant ces quelques conseils, votre expérience de chauffage au bois sera fortement améliorée ! Vous limiterez la production de cendres et l’encrassement de votre installation moins d’odeur et de fumées visibles et le plus important ? Vous réduirez votre consommation de bois ! Ce qui est favorable pour notre planète l’est aussi pour votre porte-monnaie 😊