Les feux de cheminée à nouveau autorisés à Paris et en Île-de-France

En réponse à l’instruction de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et après avis favorable des Conseils départementaux de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques d’Île-de-France, les préfets de la région d’Île-de-France ont modifié, par arrêté inter-préfectoral, l’arrêté du 25 mars 2013 relatif à la mise en œuvre du Plan de Protection de l’Atmosphère révisé pour l’Île-de-France.

Cet arrêté modificatif supprime les dispositions qui interdisaient la combustion individuelle du bois en Île-de-France. En conséquence :

  • L’utilisation de cheminées à foyers ouverts est autorisée pour le chauffage d’appoint et les flambées d’agrément sur tout le territoire régional, y compris Paris.
  • Le chauffage d’appoint au bois dans des foyers fermés est autorisé sur tout le territoire régional. A Paris et dans la zone sensible, les nouveaux appareils installés devront être performants (label Flamme Verte 5 étoiles, ouvrant droit au crédit d’impôt).

À travers cette démarche, les pouvoirs publics souhaitent inciter au remplacement des anciens appareils individuels de combustion du bois par des équipements plus économes en énergie et moins émetteurs de particules polluantes. Des aides financières, comme le crédit d’impôt transition énergétique de 30 %, permettent d’accompagner les ménages pour l’acquisition d’équipements performants détenteurs du label Flamme Verte 5 étoiles.

Pour plus d’information, cliquez ici

Les équipements de combustion performants constituent un débouché privilégié pour valoriser le bois-énergie francilien. C’est le cas également des chaufferies qui alimentent en énergies renouvelables les réseaux de chaleur, particulièrement adaptés à la densité et à l’urbanisation de la région : le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie fixe ainsi l’objectif de multiplier par près de 30 la production de chaleur à partir de bois-énergie pour alimenter les réseaux de chaleur de l’Ile-de-France.

A noter: Pour optimiser les performances de votre appareil de chauffage, il est nécessaire d’utiliser un combustible bois de qualité supérieure, sec (taux d’humidité inférieur à 20 %) et coupé en petites sections (pas de rondins).